Approches thérapeuthiques

Thérapies brèves

Parfois à certains moments de nos vies, il arrive qu’on développe de réels blocages dans le comportement, dès qu’on se trouve en public par exemple. On pense alors qu’il suffit de volonté pour que ça passe. Il existe des moyens pour changer cela. Changer et non soigner car tout n’est pas une maladie, c’est pour cela que tous les mal-êtres ne nécessitent pas d’aller voir un psychiatre. Ces moyens sont les thérapies comportementales et les thérapies brèves. Parmi elles, l’hypnose et la PNL (programmation neuro-linguistique) permettent de modifier, en douceur, un comportement qui, s’il nous a été utile à un moment, peut maintenant nous encombrer.

Hypnose Ericksonienne

L’hypnose est un outil qui permet d’aller chercher les ressources qui sont en nous, pour réapprendre à notre inconscient un comportement plus adapté à notre vie actuelle. Cela s’applique également à tout autre comportement que nous ne contrôlons pas et qui nous gène.

PNL

Programmation : nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie.

Neuro : cette capacité repose sur notre activité neurologique.

Linguistique : le langage structure et reflète la façon dont nous pensons.

La PNL est un ensemble de techniques qui étudient nos réactions plutôt que l’origine de nos comportements, le comment plus que le pourquoi. Le but est d’améliorer la perception de soi et des autres, de se fixer des objectifs et de les atteindre en programmant et reproduisant soi-même ses propres modèles de réussite.

Entretien motivationnel

Outil majeur de l’addictologie, l’entretien motivationnel fait parti des thérapies centrées sur la personne. Le comportement y est exploré dans le but de résoudre l’ambivalence qui freine parfois l’objectif de changement.

Psychothérapie analytique

Certains d’entre nous ont besoin d’explorer davantage le pourquoi. Dans ce cas, une écoute centrée sur ce qu’éprouve la personne, ses commentaires intérieurs, en réponse avec les événements qu’elle rencontre et qui déclenchent des réactions émotionnelles est envisagée. Il s’agira d’accompagner la personne dans l’intégration de ses émotions, leur signification en terme de moyen de survivre et bien sûr, de l’accompagner sur des attitudes alternatives lui permettant au présent de satisfaire ses besoins en conscience.